Posts Tagged ‘Jean Paul Gaultier’

LES BIJOUX COUTURE DE SHOUROUK

Monday, July 27th, 2009

Depuis que Nadia m’a fait découvrir les bijoux de Shourouk, je suis une fan absolue. J’avoue, j’ai honteusement copié et je me suis achetée le fameux oiseau en pierres Swarovski, que depuis, je dois limite m’empêcher de porter tous les jours. Je n’aurais jamais pensé porter au quotidien un bijou aussi “voyant”, mais force est de constater que sans lui, mes tenues en noir et gris paraissent bien ternes.

© Aurélie Joly

(more…)

MODE FICTION

Monday, March 17th, 2008

S’il y a bien deux choses dans la vie pour lesquelles je vendrais père, mère et boyfriend, c’est la mode et la littérature. Il faut croire que ces deux termes sont antinomiques, puisque tout le monde - en tout cas mes futurs employeurs potentiels -, me demande à chaque fois ce qu’il peut bien y avoir de commun entre ces deux passions. Ça les contrarie, ce grand écart de personnalité, ce truc si profond qui vient s’accommoder d’un autre truc si futile.

Alors à force, j’ai réfléchi et je me suis bien demandée comment j’en étais venue, moi cette enfant si calme, si studieuse, si rêveuse, à m’agiter comme une hystérique à la vue d’un simple bout de tissu. Et je me suis souvenue de ces longs moments d’évasion qu’étaient pour moi les livres à l’époque, mon imagination qui courrait, le réel qui devenait tout petit, et l’aventure, la magie, toutes grandes. L’effet Oz quoi. Et et… et bien, quand je regarde un défilé, une collection, ou que je rentre dans une boutique, c’est la même chose, je me transforme en Dorothy Gale, et la tornade m’emporte. Car dans la mode, tout comme dans les livres, tout est possible, tout est magique, c’est le royaume de l’imaginaire.

Et les créateurs de mode, tout comme les écrivains, nous racontent des histoires, des belles histoires comme on les aime. Alors, il était une fois…

Les défilés d’Alexander McQueen, véritables parenthèses enchantées peuplées d’êtres féériques, de reines victoriennes et de princesses orientales.

(more…)

QUAND LES MARQUES PRENNENT LE RELAIS DES MAISONS DE DISQUE

Tuesday, December 11th, 2007

Il faut absolument passer le tuyau à Alain Chamfort : maintenant, plus besoin de maison de disque pour faire un clip, il suffit de faire appel à… une marque de luxe ! Telle que Jean Paul Gaultier Parfums, qui justement vient de s’associer à la production de quatre clips de Hey Hey My My en exclusivité pour Iphone.

Un showcase tout en blanc, à l’image du parfum Fleur du Mâle de Jean Paul Gaultier, disponible depuis le 10 décembre avec le premier des quatre morceaux de Hey Hey My My (avec un inédit « Californian wine », téléchargeable en sonnerie). Une programmation en 5 rendez-vous successifs avec, en final le 18 décembre à 19 heures, la projection du film making- of et les confidences du groupe. Le tout sera disponible depuis Iphone et téléchargeable via http://iphonefleurdumale.com ou directement sur www.jeanpaulgaultier.com.

Une belle occasion pour Hey Hey My My de promouvoir son album et pour Jean Paul Gaultier Parfum de diffuser l’image de Fleur du Mâle tout en expérimentant un nouveau support de communication. Certains trouveront la démarche peu reluisante : c’est vrai que voir son groupe préféré chanter sur fond siglé, ça peut paraître étrange… Mais je trouve que c’est une belle opération de marque, une stratégie intelligente, qui permet, finalement, à des nouveaux talents de la scène musicale de se lancer.

J’ai eu la chance d’assister à l’enregistrement, voici donc la vidéo backstage !